Merchant Cash Advances best business loans Big Lines of Creditbusiness loans SBA Loans Equipment Financing Working Capital Short Term Loads Long Term Loans Small Business Loans

Interview d’un expert en génération de leads


Qui êtes-vous ? Présentez-vous professionnellement…

Bonjour à toutes et à tous, Je suis Romain Chiaramonte. J’ai 33 ans et j’ai franchi le cap de monter ma boite il y a déjà 8 ans! Après quelques années dans le salariat, je voulais absolument développer mon business sur internet.

J’ai débuté par un site e-commerce puis j’ai monté la première agence web uniquement dédiée au social media (en 2008).

Une première en France à l’époque où le social media n’était que l’apanage des adolescents. Ensuite, j’ai revendu mes parts et je me suis exilé vers des territoires plus accueillants pour les entrepreneurs, à savoir à Hong-Kong pendant 4 ans puis Londres depuis quelques mois.

Quelle est votre entreprise ? Quelle est son activité ?

Lors des 5 dernières années, les métiers digitaux ont beaucoup évolué, et moi aussi! Passionné de SEO, j’ai optimisé mes services en devenant générateur de leads. Clairement, mes clients recherchent avant tout à avoir des demandes pour les concrétiser.

En alliant les meilleures techniques SEO (identification des mots-clés porteurs, délimitation d’une stratégie claire, positionnement de liens à forte valeur ajoutée, réduction de contenus de qualité), les bonnes pratiques en matière de UX design et un soupçon de bon sens, nous arrivons à obtenir de jolis taux de conversion.

Chez Social Buzz, nous sommes à présent 7 et notre particularité est que tout est « dématérialisé ». Il y a 4 rédacteurs en France et 2 experts « techniques » à Hong-Kong. Pas de bureau fixe donc, mais bon nombre de conférences Skype! Cela est un réel plus pour le bien-être de mon équipe! Seule l’efficacité prime!

Depuis toujours, je refuse le côte « présentéisme » qu’une entreprise classique demande. Dans le SEO plus qu’ailleurs, seuls les résultats comptent!

Comment et pourquoi avoir lancé cette activité ?

Comme souligné plus haut, le monde du SEO a beaucoup changé et tout s’est complexifié. Ranker en 1ère page en quelques semaines sur une requête concurrentielle est à présent impossible (sauf avec du black hat mais le risque de pénalité Google est très élevé).

De ce fait, l’objectif est de cibler des requêtes des longue traine tout en optimisant les pages d’atterrissage pour générer des demandes qualifiés (leads).

Avez-vous des objectifs ou des projets pour celle-ci à l’heure actuelle ?

Bien sûr! L’objectif est de continuer à se développer et de continuer à découvrir de nouveaux marchés.

A ce jour, nous avons travaillé sur de nombreux marchés très porteurs comme la mode, le bio, l’isolation thermique, la création d’entreprise, l’énergie, la restauration, le blanchiment des dents, l’événementiel et bien d’autres!

De plus, nous avons plusieurs projets internes dont le petit dernier est 20 Secondes. Il s’agit d’une plateforme où les actualités insolites sont mixées avec des tonnes de conseils et astuces (sport, alimentation, santé, sexo, mode, etc…). Autrement dit, une plateforme d’infotainment!

Comment conciliez-vous vie d’entrepreneur et vie sociale/familiale ?

La vie d’entrepreneur offre de nombreuses libertés, notamment dans mon cas en tant que Digital Nomad. J’en profite donc pour pas mal voyager tout atteignant les objectifs fixés par nos clients et par nos projets internes.

D’un point de vue familial, cela est un réel plus, car je peux suivre ma compagne au gré de ses mutations (Londres depuis quelques semaines).

De plus, être entrepreneur est un état d’esprit avant tout donc dès que nous avons une idée, nous créons un site web dans la foulée!

Auriez-vous des conseils à préconiser aux entrepreneurs en devenir ?

Comme je viens de le dire, c’est un état d’esprit, et non, une mode! On ne crée pas une entreprise pour être « tendance » ou pour répondre à un besoin effréné de liberté.

Créer une entreprise est avant tout un dogme, et, une somme de compétences (savoir délimiter un marché, prévoir les coûts liés, générer de l’internet, communiquer sur les bons réseaux, etc…). En tout cas, il ne faut pas lâcher l’affaire sinon le succès n’arrive jamais (j’ai complètement échoué lors de la 1ère boîte que j’ai créée)…


Faites vous également interviewer

Lire d'autres interviews