Merchant Cash Advances best business loans Big Lines of Creditbusiness loans SBA Loans Equipment Financing Working Capital Short Term Loads Long Term Loans Small Business Loans

Interview d’un consultant en webMarketing et SEO


Qui êtes-vous ? Présentez-vous professionnellement…

Je suis Aurélien, j’ai 31 ans et je fais du consulting en webMarketing et référencement depuis 2004. J’ai conçu mon premier site en 1998 et créé ma première entreprise dès la fin de mes études. J’étais en Freelance et j’ai développé quelques sites web pour les activités touristiques. J’ai ensuite rejoint une boite de consuting en Web Marketing avec tout le confort que procure le salariat, avant de repartir à l’aventure en 2008.

Quelle est votre entreprise ? Quelle est son activité ?

Basé en Vendée, à la Roche sur Yon, http://www.egoprod.com propose de l’expertise en webMarketing, sous la forme d’audit, prestations et formations professionnelles. Nos formations sont d’ailleurs éligibles au DIF. Nous intervenons pour optimiser le référencement, améliorer la rentabilité des campagnes publicitaires et fournir des contenus éditoriaux, ainsi que des fiches produits. Sur ce dernier point, les forts volumes ne nous font pas peur.

Comment et pourquoi avoir lancé cette activité ?

J’étais responsable du développement commercial de logiciels de référencement, développés par une boite d’édition Australienne. C’était l’âge d’or où le référencement se résumait, en simplifiant, à l’inscription massive dans les annuaires et à l’optimisation de bourrin sur les pages web. Les temps changeaient, les techniques devenaient plus complexes et notre clientèle avait de plus en plus besoin de conseil et prestations déléguées, telles que la rédaction de contenus ou le pilotage des campagnes AdWords. Egoprod est née.

Avez-vous des objectifs ou des projets pour celle-ci à l’heure actuelle ?

Depuis 2010 j’ai développé un axe édition avec plusieurs sites web pilotés et animés en interne. Ces sites permettent d’expérimenter et valider de nouvelles techniques sur de vrais sites en production, avant d’appliquer sur les sites de nos clients. L’objectif pour 2014 est de développer ces sites web qui ont un fort potentiel et de rééquilibrer leur dépendance vis à vis de Google et du référencement naturel. On ne peut pas bâtir une activité *pérenne* uniquement en s’appuyant sur ce canal.

Comment conciliez-vous vie d’entrepreneur et vie sociale/familiale ?

Avant la naissance de mon fils, je ne comptais pas vraiment mes heures et je travaillais 6 jours par semaine.
Depuis, les responsabilités paternelles obligent à reconsidérer le planning et à me focaliser sur ce qui aide *vraiment* le développement de l’entreprise.
C’est incroyable le nombre de tâches inutiles que tu accomplis chaque jour !

Je m’impose donc un planning avec un nombre d’heures limitées, ce qui me permet de profiter de ma famille et de mes amis, comme avant : quand j’étais salarié.
Je gagne un peu moins bien ma vie, mais j’ai du temps à partager avec les miens. J’en vois qui turbinent comme des malades, qui rentrent un weekend sur deux pour voir leurs gosses, j’ai de la peine pour ces derniers …

Auriez-vous des conseils à préconiser aux entrepreneurs en devenir ?

N’oubliez pas de vivre. On monte sa boite pour s’émanciper, gagner en liberté et rendre service.
S’il faut quitter les chaines du salariat pour en retrouver d’autres, se tuer à l’ouvrage, perdre de vue sa famille et ses amis, où est l’intérêt ?
Enfin, faites en sorte d’être remplaçable par vos collaborateurs. Votre entreprise doit continuer à tourner même si vous êtes hospitalisé pendant 3 semaines… Ou en vacances pendant 15 jours !


Faites vous également interviewer

Lire d'autres interviews