Merchant Cash Advances best business loans Big Lines of Creditbusiness loans SBA Loans Equipment Financing Working Capital Short Term Loads Long Term Loans Small Business Loans

Business Plan, rédiger un plan d’affaires


Un plan d’entreprise

Créer une entreprise c’est avant tout penser sur le long terme. Il est donc fortement recommandé, en amont, de rédiger un business plan – établi sur 3 ans – pour vérifier de la viabilité et de la rentabilité d’un projet.

Il devra répondre à un ensemble de questions comme par exemple : Quel est le contexte du projet ? Quelles études préalables sont nécessaires ? Quels sont les partenaires ? Quelles sont les sources de financement ? Quels investissements sont nécessaires ? Les objectifs sont-ils réalisables ? Quel est le seuil de rentabilité ? Qui pilote le projet ? Quels sont ses atouts ? Quelles sont ses faiblesses ? Comment concevoir la logistique ? Comment commercialiser ses produits/services ? A quel prix commercialiser ses produits/services ? Qui sont les clients ? Quel est le contexte du marché ? Qui sont les concurrents ? etc.

Clair et synthétique, le business plan est également l’argument à mettre en avant lors de vos négociations auprès de créanciers, investisseurs, partenaires… Idéalement, il n’excède pas 20 pages et comporte un titre, un résumé d’1 page, une présentation de l’entreprise, une description globale de son projet (contexte, clientèle, objectif, stratégie commerciale, concurrence) et de sa situation financière (plan de financement, investissements, besoins en fonds de roulement (BFR), ressources durables, seuil de rentabilité, chiffre d’affaires prévisionnel, compte de résultat prévisionnel) voire des annexes.

Rédaction et réalisation

Il est généralement réalisé par le porteur du projet puis relu par une tierce personne pour s’assurer de sa cohérence et de son objectivité. Il est conseillé de procéder par itération en confortant dans la mesure du possible chacune des estimations chiffrées à la réalité du terrain. C’est le cas notamment pour les postes « frais bancaires » et « études de marché » qui peuvent être vérifiés en se renseignant directement auprès des établissements bancaires et des cabinets d’études.

Si la partie écrite est déterminante, la partie orale l’est tout autant. Mieux vaut, avant de rencontrer vos interlocuteurs (créanciers, partenaires…), préparer un discours convaincant et cohérent. Le tout est de trouver le parfaite équilibre entre illusion et crédibilité.

Le Business plan ne doit pas être bâclé. Il n’est pas une perte de temps. Au contraire, savamment étudié, il est votre allié pour le futur… et votre nouvelle vie d’entrepreneur !